Vilmos Csikos

Professeur de contrebasse

Vilmos Csikos est né dans une famille de musiciens tziganes à Budapest Hongrie. Ses parents étaient touts les deux musiciens. Sa mère jouait du violon, son père était un des meilleurs bassistes tziganes du pays. Vilmos Csikos sénior a joué avec tous les musiciens prédominants dans le milieu: Boros lajos, Jaroka Sandor, la famille Lakatos, Santa Ferenc… En rentrant de ses nombreux voyages à l’étranger, il ramenait toujours des disques que son fils, écoutait jour après jour avec grande attention.  Ainsi, le jeune musicien a été très vite en contact avec toutes sortes de musique: le jazz américain, musique classique, musique juive, musique traditionnelle roumaine, russe etc.  Pendant toute son enfance, Vilmos Csikos junior, écoutait donc ces trésors musicaux et cela a fort influencé sa carrière.

Son instrument préféré a toujours été la contrebasse, mais étant trop petit pour le jouer à six ans, il a d’abord été initié au piano.  Il a suivi des cours à la célèbre école Dugonics à Budapest. Pendant ce temps-là, il a gagné plusieurs concours nationaux.

A l’age de dix ans, il commence également l’apprentissage de la contrebasse. son premier professeur était le célèbre -Lajos Montag.  Plus tard, il a étudié chez Peter Axman au gymnase Istvan également à Budapest.  En même temps, il a commencé à jouer de l’accordéon.

A partir de l’âge de 15 ans, il joua comme musicien engagé dans plusieurs établissements importants de Budapest: Gellért hotel, Taverna Gambrinus Restaurant.

Le 20 mai 1998 il joua pour l’ouverture du bateau Grand Princess et il continua à y jouer pendant 5 mois. Il était engagé comme accordéoniste et bassiste.

On trouve aussi son nom dans les chroniques de l’hôtel de Paris à Monte Carlo où parmi les visiteurs se trouvaient: la famille du prince de Monaco, Alain Delon, John Travolta etc.

En fin de l’année 2000, il devenait bassiste dans l’orchestre fixe du restaurant des Ateliers de la Grande Ile à Bruxelles. Ceci fût un moment important pour Vilmos, puisque il devait remplacer son grand exemple et oncle Andor Gaspar. Ainsi, il déménage en Belgique, où il vit encore.

Un des réguliers de la Grande Ile, était le jeune musicien tzigane Belge, Tcha Limberger qui depuis est devenu un bon ami de la famille Csikos.  Avec Tcha Limberger, Vilmos joua successivement dans les vêpres et patchagonia, deux pièces de danse contemporaine, réalisées par Alain Platel et Lisi Estaras pour la compagnie mondialement connue des ballets C de la B et Aka Moon.  Avec ces spectacles, il voyageait partout en Europe, ainsi qu’au Japon, en Corée et au Canada.

Vilmos Csikos, joue un rôle important dans d’autres projets de Tcha Limberger. Par exemple, Tcha Limberger’s Budapest gypsy orchestra, il a tourné en Englettere régulièrement et ils ont enregistré deux CD. On trouve son nom aussi sur le disque des violons de Bruxelles, sur le disque de Rino Vanhooydonck, sur un disque de musique juive réalisé par Krupnik…

Il fait aussi partie de deux projets de Jordi Savall: Il joue régulièrement avec: Robi Lakatos, Birelli Lagrène.